Bac à glaces

Bac à glaces

Rue du bac, 7ème arrondissement de Paris.
Une petite enseigne attire l’attention, et si la devanture fait assez vieille France, ça respire l’authenticité. Je suis accueillie par Julien, le responsable de la boutique, mais surtout l’arrière-petit-fils de Sam Yoël, fondateur du Bac à glaces.

C’est une histoire de famille qui se joue dans cette petite boutique qui prône le goût, le vrai, et le produit brut, sans trop de sucre ni de matière grasse.
Les combinaisons de saveurs, étonnantes et riches (framboise-rose / abricot-gingembre confit) veulent donner l’impression de croquer dans un fruit frais à chaque cuillère de glace. Et c’est plutôt très réussi !

Quand j’arrive au Bac à Glaces, c’est la glace aux noisettes qui est en préparation. Avec des morceaux de noisettes entières dedans, la glace est pleine de saveurs et très onctueuse. Pour une fan de noisettes comme moi, la dégustation est plus que réussie !

Je suppose d’ailleurs que je ne suis pas la seule à apprécier la qualité des produits proposés, ici sont fabriqués chaque jour 150 litres de crème glacée.

Le produit préféré des clients ? Le chocolat extra-noir !

Alors il faut dire qu’elle turbine, la machine Hubert Cloix.
Julien me le confirme, elle fonctionne bien, se nettoie facilement. Elle est là depuis… Mais loin de ralentir, elle fonctionne encore très bien !

Le bac à glaces, c’est donc un lieu qui ne perd pas. Ni de son charme, ni de la qualité de ses sorbets et glaces. C’est vivant, c’est convivial et familial et finalement… c’est peut-être ça le secret de la pérennité ! Ça, et, bien-sûr, une machine Hubert Cloix. Succès assuré !