You are currently viewing La maison du biscuit

La maison du biscuit

#hubertetvous
Nous nous sommes rendus à la rencontre de nos clients et partenaires. Zoom sur ces visites gustatives. Aujourd’hui c’est “la maison du biscuit” qui est à l’honneur !

Ce serait le deuxième site le plus visité du département de la manche, juste derrière le Mont Saint-Michel. Avec 500 000 visiteurs par an, et 500 tonnes de biscuits écoulés, la maison du biscuit à de quoi impressionner. A la tête de cet empire du petit gâteau, une famille…

Chez les Burnouf, on est dans la pâtisserie-biscuiterie de père en fils depuis…1903 ! Si Paul, l’arrière-grand-père était boulanger, le grand-père Maxime était lui pâtissier. Suivront Maxime, Marc et désormais Kévin, tous… biscuitiers !
Et ils ont du faire leurs preuves ! Envoyés en apprentissage à l’âge de 14 ans, ils revenaient ensuite travailler dans la biscuiterie familiale une fois le métier acquis. A l’époque, c’est dans la petite biscuiterie dite “du Cotentin”, que toutes les recettes sont élaborées. Mais dans les années 1980, Marc et son épouse Carole, qui ne souhaitent pas suivre le développement orienté grande distribution de cette biscuiterie, décident d’un retour aux traditions.

La création de la maison du biscuit

En 1990, ils créent “la maison du biscuit”. Grâce aux livres de recettes précieusement conservés, toute une gamme de nouvelles spécialité voit le jour. La vente de ses produits ne se fera alors qu’en circuit direct, tout d’abord sur les marchés, puis dans la boutique ouverte à Sortosville-en-Beaumont. Aujourd’hui, 25 personnes y travaillent !

Et cette boutique, elle vaut le coup d’oeil ! Installée dans un bourg ou Marc a recréé entièrement une rue de son village d’enfance. Résultat : on pourrait croire avoir remonté le temps… La biscuiterie est donc parfaitement mise en valeur, dans cette environnement old school qui rappelle les rues des petits villages d’autrefois.
Vous pouvez la visiter, bien-sûr, y acheter quelques gâteaux, ou même vous laisser tenter par une boisson fraîche ou chaude dans le salon de thé…
Bref, il y en a pour tous les âges et pour tous les goûts.

Des recettes aux goûts d’antan…

Ça sent bon le beurre, le sucre, l’amande et le caramel. Les recettes, inchangées, comportent bien-sûr des oeufs qui proviennent des fermes d’à côté et sont issus de poules élevées en plein air. Tout est fait donc, avec savoir-faire et traditions d’antan, et c’est ce que l’on aime !
Et si la main de l’homme est irremplaçable, elle peut toutefois s’accorder d’une petite aide… Et cette petite aide réside en la présence d’une machine Hubert Cloix ! Qui sert essentiellement pour la cuisson des oeufs – pour la préparation des génoises.

Encore une fois, nous sommes fiers et heureux de contribuer au rayonnement du savoir-faire français et de nos régions. Si le Made in France est primordial pour nous dans l’élaboration de nos machines, nous y sommes aussi très attachés lorsqu’il s’agit de nos clients et partenaires…

Tout cela mérite bien un petit voyage vers la Normandie ! On ne garantit pas que vous y trouverez du beau temps… Mais des vaches, des poules et des merveilleux biscuits, OUI !