La turbine à saveurs

La turbine à saveurs

L’envie de l’excellence. C’est ce qui motivait Florent Martin et son épouse Sylviane quand ceux-ci ont repris, en 2010, la turbine à saveurs, deux ans après sa création.. Pari réussi pour ce couple né au cœur des montagnes, dont la volonté principale était celle de respecter la terre et les produits. En six ans, le chiffre d’affaire a été multiplié par 6. La turbine à saveurs possède aujourd’hui une dimension régionale .

Au quotidien, c’est 11 personnes qui y travaillent, mais dès janvier 2021, ils seront 15.
Et oui, il faut dire que les locaux vont s’agrandir, et pas qu’un peu ! De 200 à 2000 mètres carrés autour de la gourmandise. Qui dit mieux ?

C’est donc dans ces 2000 mètres carrés que vous pourrez retrouver les produits phares de la fabrique de Florent et Sylviane : la glace vanille, et le sorbet chartreuse. Au milieu, bien évidemment, de dizaines d’autres saveurs, parfums et pâtisseries.

Si vous souhaitez vous y rendre, le magasin est ouvert du lundi au samedi. En plus, cerise sur clafoutis, les nouveaux locaux accueilleront un salon de thé. Le tout avec un espace vitré afin que les clients puissent observer la réalisation des glaces et pâtisseries.

Vous aurez donc la chance de voir à l’œuvre les turbines et pastocuiseurs Hubert Cloix ! Vous ne pourrez pas les manquer, à la turbine à saveurs, nos machines tournent 12 heures par jour, et les pastocuiseurs fonctionnent même la nuit ! Le résultat est impressionnant : 1000 litres de crème glacée et sorbets sont produits chaque jour.

Un partenariat entre les deux maisons qui dure depuis le début…et qui continue !

350. C’est le nombre de points de vente où vous pouvez retrouver les produits de la turbine à saveurs. Glacier, restaurateurs, traiteurs, collectivités, GMS et même certains indépendants. Pas de raison donc, pour ne pas aller goûter !

Vous retrouverez les saveurs authentiques qui n’existent qu’avec des ingrédients de qualité : lait de montagne, véritables gousses de vanillede Madagascar, fruits frais… Les sucres sont limités et la glace pèse son poids : 850 grammes en moyenne contre 500, voir moins chez les industriels.

L’objectif est le suivant : « donner un maximum de plaisir aux gourmets et aux gourmands ! »