You are currently viewing Pastel de nata

Pastel de nata

Ils ont reçu le lauréat d’excellence des gourmets des régions petit futé (à deux reprises ! ). Les pastéis de nata de Manuel Da Fonseca sont réputés. Très réputés. Du Maine et Loire à la région parisienne, découvrez son histoire et son parcours…

Les pastéis, c’est quoi ?

Mais si, vous connaissez forcément ! Le pastel de nata est un délicieux petit gâteau portugais à la crème vanillée qui rappelle un peu le flan. Cette crème est posée sur une pâte feuilletée.
Chez Manuel da Fonseca, ils sont fait artisanalement dans la tradition d’après une recette familiale transmise depuis plus de deux siècles : 1820.

C’est donc une histoire de famille. La boulangerie, Manuel est né dedans. Parents boulangers, grands-parents boulangers, bref, la voie était toute tracée. Il ouvre les boutiques les unes après les autres : deux à Paris, deux en banlieue parisienne et deux à Angers.

Passionné par la pâtisserie et plus particulièrement par ces petites pâtisseries portugaises, il décide d’ouvrir un laboratoire de 400m2 uniquement consacré au pastel de nata. Le but : en produire pour tous les boulangers/pâtissiers, restaurateurs et distributeurs à travers la France.
Pour cela, avant que la pandémie ne vienne perturber les artisans, restaurateurs etc… il employait 18 personnes rien qu’à la production.

Et pour cette production, un allié de taille, dont Manuel nous dit qu’il en est amoureux…un pasteurisateur ! Grâce à cette machine, 240 à 360 litres de crème sont produits quotidiennement…
Pour, attention accrochez-vous, jusqu’à 400 000 pastéis écoulés par mois.

Un secret bien gardé

Bien évidemment, nous nous sommes demandés quel était le sérum magique mit dans ces gâteau pour qu’ils soient aussi prisés.
Point de sérum, nous assure Manuel, mais bien une recette secrète transmise de père en fils. Même les salariés n’ont accès qu’à 70% de la recette, les autres 30% restent un secret bien gardé… Et cela, depuis 200 ans!

Bon, pour tout vous avouer, peu importe que l’on connaisse ou non la recette secrète, l’essentiel étant que l’on puisse goûter ces petites merveilles… et on vous conseille de VITE faire de même !