Sachou

Sachou

Elle a appris à pâtisser dans la cuisine de ses parents, à Genibois. Eclairs, millefeuilles, religieuses… tout y passe ! Quelques temps plus tard, Sacha Wajnsztok s’inscrit en CAP pâtisserie à la chambre des métiers de Metz. Si elle complète son apprentissage en faisant ses armes dans plusieurs enseignes de la région, elle préfèrera ensuite avancer seule.

Juillet 2018.
Sacha Wajnsztok utilise l’ancien restaurant de sa tante pour y vendre ses petits choux. Le succès est immédiat : ceux qui viennent, reviennent, les passants sont curieux, puis conquis. L’exigence qu’elle s’impose paye. Les petits choux plaisent. Sacha, chaque jour, en prépare environ 1500. A partir de 4 heures du matin, parfois plus tôt. Les nuits sont courtes, mais elle précise « je fais ce que j’aime ».

Il y a deux ans, en décembre 2018, elle part à la recherche de locaux plus spacieux pour préparer les nombreuses commandes des fêtes. C’est la naissance véritable de « SACHOU ». C’est d’ailleurs comme cela qu’elle se fait appeler.

La preuve quand j’arrive avec Philippe, commercial chez Hubert Cloix, pour lui rendre une petite visite dans l’Est.
« Salut Sachou » lance-t-il gaiement.
Je ne connais pas encore les choux de Sachou, mais cela ne saurait tarder, j’en achète 12. Je ne le regretterai pas : tous les parfums sont succulents : tiramisu, pistache, chocolat-chantilly, mirabelle, praliné… sans oublier le fameux citron meringué, très apprécié des clients !
Le soin apporté à leur décoration est impressionnant.

Sachou nous explique que son pastocuiseur Hubert Cloix lui facilite grandement la production. D’abord équipée avec un pastocuiseur offrant une capacité de cuve de 15 litres, elle changera très vite en voyant sa production augmenter, pour prendre un 60 litres. Elle peut ainsi préparer d’un coup 60 litres de crème pâtissière qu’elle aromatise ensuite en fonction des parfums qu’elle veut donner à ses choux. Un gain de temps considérable dans des journées marathon…ce n’est pas rien ! « L’investissement en vaut la peine », dit-elle.

Et ce n’est certainement pas nous qui allons vous dire le contraire…

On repart de chez Sachou avec des choux plein les mains et de la bonne humeur à revendre.
Bref, vous l’aurez compris, il FAUT y passer.

Elle est a Homécourt (26 rue Carnot) et a Thionville (rue Maillet), alors, si vous passez dans l’Est, allez lui faire un petit coucou !