L’histoire de la sorbetière : entre tradition et innovation

L’histoire de la sorbetière : entre tradition et innovation

La sorbetière… Utilisée par les professionnels comme par les amateurs, elle existe dans différents modèles et s’adapte à tous.
Mais quand est-elle apparue ? Comment a-t-elle évoluée ? Quelles-sont les traditions qui ont été conservées ?
Zoom sur l’instrument préféré des glaciers !

INVENTION DE LA SORBETIERE

Si la crème glacée existe depuis des centaines d’années, elle était, autour des années 1800, un produit de luxe très peu accessible. C’est en 1846 que l’américaine Nancy Johnson met au point la toute première sorbetière. Elle fonctionne avec une manivelle et du gros sel. C’est le tout premier appareil qui va permettre de démocratiser la glace, et de la faire goûter au grand public…mais rapidement ! Car oui, il est pour l’instant encore impossible de conserver cette glace dans le temps.  

C’est dans ce sceau étanche qui contient des blocs de glace et du sel que l’on fait tourner un bol métallique contenant la crème ou le sorbet. La transformation en glace ou sorbet dure 30 minutes environ.Ce modèle, encore très utilisé en Guadeloupe et en Martinique, prend donc rapidement le nom de « sorbetière antillaise ».

EN MARCHE VERS L’INNOVATION

Il faudra attendre l’arrivée de l’électricité dans tous les foyers en France pour qu’apparaisse la version électrique de la sorbetière.

Cette sorbetière électrique est pensée puisque le réfrigérateur domestique a fait son apparition dans les foyers. Il est donc possible, non seulement de faire de la glace un peu plus rapidement (merci le moteur), mais également de la conserver.

C’est ce modèle qui reste encore aujourd’hui le classique de la sorbetière dite « de base »… Même si quelques petites évolutions ont vu le jour !

ET AUJOURD’HUI ? 

Si l’on conserve une part de tradition pour la fabrication des glaces et sorbets, les machines sont désormais pensées de manière à être beaucoup plus ergonomiques. En outre, tout le processus de turbinage se fait plus rapidement et plus efficacement qu’avant.

Deux produits rivalisent sur le marché d’aujourd’hui :

  • Les sorbetières à accumulation de froid
  • Les turbines à glace

Les sorbetières à accumulation de froid sont des produits qui sont plus fréquemment vus chez de particuliers, pour faire de la glace en petites quantités et occasionnellement. Cette sorbetière nécessite de mettre le récipient d’accueil plusieurs heures au congélateur avant d’y verser le mix qui sera ensuite brassé.

Les turbines à glaces (dont il existe de nombreux modèles différents selon les quantités souhaitées), sont des machines plus précises, qui sont en général utilisées par les professionnels des métiers de la glace. Elles génèrent elles-mêmes du froid et permettent d’avoir un sorbet ou une glace en une demi-heure.

Chez Hubert Cloix, nous commercialisons une large gamme de différentes machines destinées aux glaciers. Du pasteurisateur à glace au maturateur, en passant par la turbine à glace professionnelle puis à toute la gamme NEMOX de turbines à glace sur table. Bref, nous sommes é-qui-pés !

Nos machines conservent toujours les traditions de leurs prédécésseuses, mais en s’adaptant, toujours, aux avancées technologiques et aux demandes de nos clients.

Toute notre équipe est à votre écoute pour vos différents projets, pour plus de renseignements sur nos machines, pour des devis ou pour manger une glace… Bah oui, forcément…